Objet Baloon

Cet atelier a été mené avec des collégien·nes en collaboration avec l'artiste et graphiste Valentin Bigel et encadré par l'équipe du Café Culturel Collective et Ninon Dupeyron du Programme de Réussite Educative d'Aubervilliers. Faisant suite à une discussion autour de leur habitudes récréatives en dehors du collège, ils et elles ont imaginé un sport collectif, en ont défini les règles précises, les noms du jeu et des rôles des joueur·euses, dessiné des visuels qui ont été sérigraphié sur maillots. Le jeu a par la suite été testé en conditions réelles au cours d'une partie à proximité du café
Photos: Lucas Grisinelli

Spidersigne & CyberVisualEmotions

Dans le cadre du dispositif de résidence départementale « artiste au collège », l’Abbaye de Maubuisson a invité Sarah Nefissa Belhadjali à mener un projet artistique avec les élève de 5ème SEGPA du Collège Georges Brassens de Persan.
Après des temps de discussions autour des pratiques de design fiction, les élèves, inspiré·es par les problé- matiques de leur quotidien et de la pandémie mondiale de COVID-19, ont imaginé un masque révolutionnaire permettant de montrer ses émotions plus facilement et un bracelet-distributeur de gel hydroalcoolique : Cyber Visual Emotions et Spidersigne.
Iels abordent ainsi tout le processus de création d’un objet, du prototype au spot publicitaire. Faire des croquis, trouver les noms des objets, écrire les textes de présentation, échanger des références, soumettre au vote collectif leurs idées, construire des prototypes, enregistrer sa voix : toutes ces étapes ont été nécessaires pendant ces trois mois de workshop.
Liens des vidéos : Spidersigne & CyberVisualEmotions Emojis Cyber Visual Emotions sur telegram

SQAUMIPGGLE

Sarah Nefissa Belhadjali et les élèves de la classe U.L.I.S du collège Georges Brassens de Sevran ont, dans un premier temps, expérimenté plusieurs protocoles de travail tout au long du projet sans leur donner de but définitif. Ces essais ont permis aux adolescent·e·s de se confron- ter au travail collectif qui était l’intention première de l’artiste.
Ce faisant, les adolescent.e.s ont pu réfléchir et discuter autour des formes de collaboration aux- quelles ils et elles ont participé lors de leurs ateliers. En partant du principe du jeu « squiggle », inventé par le psychanalyste anglais Donald Winnicott (qui consiste en un processus de co-création entre l’artiste et les élèves basé sur un échange mutuel), Sarah Nefissa Belhadjali a inventé des méthodes et créé des espaces d’écoute et de discussion à l’intérieur desquels les adolescent·e·s
ont pensé à haute voix tout en associant leurs envies avec les formes produites.
Les mediums du dessin et de l’écriture ont été le point de départ pour apprendre à se connaître et à mettre en exergue les dynamiques qui se mettent à l’œuvre lors d’une création collective. L’artiste a enregistré leurs nombreuses discussions qui n’ont cessé d’évoluer avec le temps afin de composer, par la suite, une pièce sonore qui trace les relations qui se sont construites tout au long du projet.
Le projet a reçu le soutien du Département de la Seine- Saint-Denis dans le cadre du dispositif « La Culture et l’Art au Collège ».
2020

Analyse de textes

Comment à partir de textes variés, trouver des proto- coles dessinatoires pour en tirer des formes abstraites ? Au cours de cet atelier mené à l’Abbaye de Maubuisson et au Collège du Parc de Saint-Ouen l’Aumône, j’ai initié les collégien·nes à une méthode de dessin qui se fait en partant de supports textuels.
Après une présentations de diverses formes de dessins abstraits, chacun·e a choisi des textes, pages de magazines, bandes dessinées à partir d’une consigne simple. Relier toutes les lettres de la même occurence à chaque ligne : je trouve un a, je cherche un a dans la ligne suivante et je les relie entre eux, et ainsi de suite, puis je passe à la deuxième lettre du premier mot.
Nous avons ensuite vu comment il était possible d’imaginer d’autres protocoles à partir de celui-ci.
Ce workshop a donné lieu à une édition.